Musique et arts de la scène

(Fr) Tan Dun et l'Orchestre national de Lyon en tournée dans tout le pays

10.06.2019

03:30

05:20

(Fr) Salle de Concert Xi'an

(Fr) Yannanyilu, Qujiangxin District

12.06.2019

08:00

08:00

(Fr) Grand Théâtre de Dunhuang

(Fr) Yangguan Zhonglu

17.06.2019

03:30

05:30

(Fr) Meixi Lake International Culture and Art Center

(Fr) Meixi Lake International Culture and Arts Center

19.06.2019

03:30

05:30

(Fr) Grand Théâtre de Qingdao

(Fr) 5 Yunling Lu

20.06.2019

08:00

08:00

21.06.2019

(Fr) Shanghai Oriental Art Center

(Fr) 425 Dingxiang Rd, Pudong Xinqu, Chine, 200135

23.06.2019

03:30

05:30

(Fr) Centre national des arts de la scène

(Fr) 2 Xichangan Avenue

(Fr) La tournée 

Dès 2001, Tan Dun entame un long compagnonnage avec l’Orchestre national de Lyon où il revient régulièrement pour diriger ses œuvres et le répertoire de l’orchestre. Aujourd’hui demandé par les plus grandes formations symphoniques, il décide de faire appel à l’ONL pour une tournée de 7 concerts en juin 2019 en Chine, dont cinq avec sa dernière œuvre pour orchestre, chœur et solistes, la Buddha Passion, et deux avec un programme de musique française représentative du répertoire de l’orchestre. Tous les concerts de la tournée sont dirigés par Tan Dun. Fondé en 1905, l’Orchestre est aujourd’hui reconnu pour la qualité très française de sa sonorité qui en fait un interprète apprécié des œuvres de Ravel, Debussy, Berlioz et de bien d’autres compositeurs, et pour l’ampleur de son répertoire, incluant de nombreuses œuvres contemporaines, dont certaines commandées par lui. Ambassadeur culturel de la France, il est le premier orchestre européen à avoir effectué dès 1979 une tournée en Chine, suivie de bien d’autres qui lui ont permis de tisser des liens avec des organisateurs et le public chinois.

Créée en 2018, la Buddha Passion (100’) fait appel à un orchestre, un chœur, quatre solistes vocaux, deux chanteurs traditionnels, et une joueuse de pipa/danseuse. Pour la composer, Tan Dun a consulté des écrits et contemplé des peintures d’artistes de la Route de la Soie. À Dunhuang (Province du Gansu) aux confins du désert de Gobi, il a été particulièrement impressionné par les fresques d’inspiration bouddhiste que l’on peut voir dans les célèbres grottes de Mogao.

Véritable échange entre les cultures chinoise et européenne, la prochaine tournée de l’Orchestre national de Lyon est un évènement artistique exceptionnel, grâce à sa collaboration avec Tan Dun, compositeur contemporain dont l’univers est nourri de références aux expressions artistiques les plus anciennes de la Chine, dont celles de la Route de la Soie.

Le tournage de la Buddha Passion La présence de l’Orchestre national de Lyon en Chine est l’occasion pour Hunan Television de réaliser un film consacré à la Buddha Passion, incluant la captation de l’œuvre en plein air dans le décor somptueux de l’entrée des grottes de Mogao et des images des fresques qu’elles renferment. Cette production de grande ampleur sera réalisée sous la direction artistique du compositeur.

 

Programme et concerts

Programme A

Tan Dun : Buddha Passion
Solistes : Shenyang, basse
Chuanyue Wang, ténor
Huiling Zhu, mezzo-soprano
Guo Sen, soprano
Tan Weiwei, chanteuse traditionnelle
Batubagen, chanteur traditionnel
Yining Chen, joueuse de pipa/danseuse
Chœur : Internationale Chor Akademie Lübeck
chef de chœur : Rolf Beck

Programme B

Debussy : Rhapsodie pour clarinette et orchestre
Tan Dun : Tears of Nature pour percussion et orchestre
– Entracte –
Debussy : Rhapsodie pour saxophone et orchestre
Ravel : Boléro
Solistes : Simone Rubino percussions,
Alexandre Doisy (saxophone), François Sauzeau (clarinette)

 

{“preview_thumbnail”:”/wp-content/uploads/styles/video_embed_wysiwyg_preview/public/video_thumbnails/XNDEzMDg2NDMzMg%3D%3D.jpg?itok=Ca3TNRd0″,”video_url”:”https://v.youku.com/v_show/id_XNDEzMDg2NDMzMg==.html?spm=a2hzp.8253869.0.0″,”settings”:{“responsive”:1,”width”:”854″,”height”:”480″,”autoplay”:1},”settings_summary”:[“Embedded Video (Adaptatif, autoplaying).”]}

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LYON
Fort de 104 musiciens permanents, l’Orchestre national de Lyon (ONL) a pour directeur musical désigné Nikolaj Szeps-Znaider, qui prendra ses fonctions en septembre 2020. Leonard Slatkin, est aujourd’hui directeur musical honoraire.

Héritier de la Société des Grands Concerts de Lyon, fondée en 1905 par Georges Martin Witkowski, l’ONL est devenu permanent en 1969. Après Louis Frémaux (1969-1971), il a eu pour directeurs musicaux Serge Baudo (1971-1987), Emmanuel Krivine (1987-2000), David Robertson (2000-2004) et Jun Märkl (2005-2011). L’ONL a le privilège de répéter et jouer dans une salle qui lui est dédiée, l’Auditorium de Lyon. Apprécié pour la qualité très française de sa sonorité, qui en fait un interprète reconnu de Ravel, Debussy ou Berlioz, l’ONL explore un vaste répertoire, du XVIIIe siècle à nos jours. Il passe régulièrement commande à des compositeurs d’aujourd’hui, tels Kaija Saariaho, Thierry Escaich ou Guillaume

Connesson. La richesse de son répertoire se reflète dans une vaste discographie, avec notamment des intégrales Ravel et Berlioz en cours chez Naxos. Pionnier dans ce domaine, l’ONL s’illustre avec brio dans des ciné-concerts ambitieux (Le Seigneur des anneaux, Star Wars, The Artist…) ou accompagne des oeuvres majeures du cinéma muet. Il privilégie également les actions pédagogiques et la médiation, avec un orchestre de jeunes, des projets ambitieux pour les écoles, des conférences …. En 2017/2018, l’Auditorium-Orchestre national de Lyon a lancé le projet Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) dans la Métropole de Lyon. Au-delà des concerts qu’il donne à l’Auditorium, l’ONL se produit dans les plus grandes salles mondiales. Premier orchestre symphonique européen à s’être produit en Chine, en 1979, il a fait en novembre 2018 une tournée qui l’a mené dans les principales métropoles d’Allemagne (Philharmonie de Berlin, Leipzig, Munich…). Sa prochaine tournée sera en Chine (Pékin, Shanghai, Xi’an, Dunhuang, Changsha, Quingdao …) avant de s’envoler en Russie en 2020.

 

TAN DUN
Artiste de renommée internationale et Ambassadeur de Bonne Volonté de l’UNESCO, Tan Dun a marqué la scène musicale internationale par son œuvre qui fait appel à des formations musicales de toutes natures et par son esthétique qui s’affranchit des conventions de la musique de concert, incluant aussi bien des performances multimédia que des références aux traditions orientales et occidentales.

Lauréat de prix prestigieux, tels le Grammy Award, l’Oscar/Academy Award, le Grawemeyer Award, le Bach Preis, le Shostakovich Award, Tan Dun a reçu récemment le Lion d’Or de la Biennale de Venise pour l’ensemble de son oeuvre. Sa musique est jouée partout dans le monde par les plus grands orchestres, opéras, festivals internationaux, ainsi qu’à la radio et à la télévision. Récemment, Tan Dun a été nommé doyen du célèbre Bard College dans l’Etat de New York. À ce poste il pourra continuer à transmettre ses idées, partager sa conviction que la musique peut transformer les vies, et contribuer à faire comprendre le lien entre musique, histoire, art, culture et société. Parcourant le monde en tant que chef d’orchestre réputé pour ses programmes innovants, Tan Dun a dirigé les formations les plus prestigieuses telles que les Royal Concertgebouw Orchestra, London Symphony Orchestra, Los Angeles Philharmonic, Orchestre National de France, BBC Symphony Orchestra, Filarmonica della Scala, Münchner Philharmoniker, Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia et Sydney Symphony Orchestra. L’esthétique très personnelle de Tan Dun a été largement diffusée auprès des publics du monde entier.

Citons Internet Symphony (2009), commandée par Google/YouTube, qui a été vue plus de 23 millions de fois, sa trilogie Organic Music avec les trois concertos Water, Paper, Earth, son oeuvre multimedia, The Map (2002), créée par Yo Yo Ma et le Boston Symphony Orchestra, The Gate (1999), quatrième de la série Orchestral Theatre , présentée pour la première fois par le NHK Symphony Orchestra à Tokyo, Four Secret Roads of Marco Polo (2004) pour l’Orchestre Philharmonique de Berlin, le concerto pour piano The Fire (2008) pour Lang Lang et le New York Philharmonic, un concerto pour percussion, The Tears of Nature (2012) pour le soliste Martin Grubinger et le NDR Symphony Orchestra et Nu Shu : The Secret Songs of Women Symphony for 13 Microfilms, Harp and Orchestra (2013) co-commandé par le Philadelphia Orchestra, le NHK Symphony Orchestra et le Royal Concertgebouw Orchestra Amsterdam. En 2018, il a dirigé la première de son nouvel oratorio Buddha Passion avec les Münchner Philharmoniker au Festival de Dresde.

Co-commandée par les New York Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, Melbourne Symphony Orchestra et le Dresden Festival, Buddha Passion sera aussi jouée à Melbourne, Hong Kong, Los Angeles, Rome, Hambourg, Paris, Singapour, Lyon et Londres et lors d’une tournée en Chine de l’Orchestre National de Lyon. La musique de Tan Dun est enregistrée par Sony Classical, Deutsche Grammophon, EMI, Opus Arte, BIS et Naxos. Plusieurs de ses enregistrements ont obtenu un prix (Crouching Tiger, Hidden Dragon) ou ont été sélectionnés par la Grammy Award Academy (The First Emperor ; Marco Polo ; Pipa Concerto). En outre, Tan Dun a obtenu le prix du Meilleur CD de musique contemporaine aux Recording Academy Awards du Japon (Water Passion after St. Matthew) et le prix du Meilleur album orchestral de la BBC (Death and Fire).

Pour plus d’informations sur Tan Dun, veuillez consulter www.tandun.com

 

L’ACADÉMIE INTERNATIONALE DE CHOEUR DE LÜBECK
L’Académie internationale de Choeur de Lübeck rassemble des jeunes chanteurs de 20 nations, qui forment un ensemble vocal unique. Fondée en 2002 par son directeur artistique Rolf Beck au sein du Festival de musique du Schleswig Holstein, l’Académie est reconnue pour son niveau artistique élevé, l’engagement et l’enthousiasme de ses chanteurs. Elle participe à des tournées internationales au Japon, en Chine, au Brésil et en Corée… Dont les programmes sont préparés lors de phases de trois semaines de répétitions intensives, au cours desquelles les chanteurs étudient le répertoire et sont coachés individuellement par des pédagogues comme Magreet Honig ou Marcel Boone.

Les grands moments de l’histoire récente de l’Académie sont la création asiatique des Gurre-Lieder de Schoenberg à Shanghaï, la création en Asie de la Water Passion de Tan Dun jouée avec la Passion selon St Jean de Bach, une tournée en Corée avec l’Oratorio de Noël de Bach, Le Crépuscule des Dieux de Wagner à Hong Kong sous la direction de Jaap van Zweden, et la création au Festival de Dresde de la Buddha Passion de Tan Dun, suivie d’un concert à Hong Kong. Depuis 2015, l’Académie est partenaire de Canto em Trancoso, une académie créée dans la ville de Trancoso au Brésil, un projet pilote dont la cinquième édition aura lieu en 2019. Son premier CD d’oeuvres de

 

 

© David Duchon-Doris

(Fr) Date de publication: 2 June 10, 2019