Cinéma

Les Contes d'Hoffmann au Festival international du Film d'opéra au NCPA

Dans le cadre de son festival international dédié aux films d’opéra, le Centre national des arts de la scène de Pékin diffuse sur grand écran six grandes productions, dont Les Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach, interprété par l’orchestre et chœur de l’Opéra national de Paris.

Dans sa célèbre étude sur Offenbach, Kracauer a résumé et établi la légende des Contes d’Hoffmann : plus encore que le testament spirituel du compositeur, ils sont son fidèle autoportrait d’homme et d’artiste. Offenbach se reconnaissait en son héros et, de même que celui-ci n’arrivait à saisir aucune de ses amantes, le roi de l’opérette n’avait jamais réussi à écrire le grand opéra dont il rêvait. Kracauer évoque même un pacte avec la mort : « Laisse-moi achever mon oeuvre en paix et je te suivrai. ». De fait, la mort n’a pas respecté le pacte et est venue trop tôt : Les Contes d’Hoffmann sont restés inachevés, eux-mêmes une oeuvre « hoffmannienne », énigmatique et insaisissable. La légende, si elle est séduisante, est incomplète. Le dernier jour de sa vie, le 5 octobre 1880, Offenbach ne vivait pas en un grave face-à-face avec la mort, il courait dans Paris et travaillait comme tous les jours depuis quelques décennies. Les Contes d’Hoffmann exhalent cependant un parfum unique, à la fois bizarre et visionnaire, sensuel et morbide. La douce muse qui veille, l’ivresse hantée d’Hoffmann, les coloratures glaçantes d’Olympia, le chant mortifère d’Antonia, la volupté baudelairienne de Giulietta, tout cela fait des Contes d’Hoffmann l’absolu chef-d’oeuvre de son compositeur – tel qu’il l’avait espéré…

Opéra fantastique en un prologue, trois actes et un épilogue de Jacques Offenbach (1881)
Livret de Jules Barbier
D’après le drame de Jules Barbier et Michel Carré

Direction musicale : Tomas Netopil
Mise en scène : Robert Carsen
Orchestre et Choeur de l’Opéra national de Paris

Jane Archibald, Olympia
Sophie Koch, Giulietta
Ana Maria Martinez, Antonia
Kate Aldrich, La Muse, Nicklausse
Qiu Lin Zhang, Une voix
Stefano Secco, Hoffmann 
Fabrice Dalis, Spalanzani 
Cyrille Dubois, Nathanaël 
Jean-Philippe Lafont, Luther, Crespel
Eric Huchet, Andrès, Cochenille, Pitichinaccio, Frantz 
Franck Ferrari, Lindorf, Coppélius, Dapertutto, Miracle
Damien Pass, Hermann
Michal Partyka, Schlemil

3h18 plus un entracte

Date de publication: 16 juillet 17, 2016